Le bris de sécurité chez Équifax

05 Oct Le bris de sécurité chez Équifax

Été 2017, Équifax – société américaine dont les fonctions consistent à récolter et à analyser les données personnelles des clients sollicitant un crédit – connaît un important piratage. Quelles en sont les conséquences et les recommandations pour les consommateurs?

Bris de sécurité: les conséquences

La cyberattaque chez Équifax a touché plus de 143 millions de consommateurs situés aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni. Les conséquences en sont très préoccupantes, car cela signifie que les criminels ont eu accès à leur identité complète (nom, date de naissance, adresse) ainsi qu’à leurs numéros de sécurité sociale, de permis de conduire et de cartes de crédit. En résumé, l’obtention de ces documents représente une mine d’or, car cela permet de procéder à une usurpation d’identité. Avec de telles informations, il est possible de travailler légalement dans le pays concerné, d’ouvrir un compte en banque, d’obtenir un permis de conduire ou, encore, de louer un bien immobilier.

Des mesures de précaution

Tous les consommateurs étant susceptibles d’être touchés par une cyberattaque, il est donc préférable de rester vigilant, de communiquer régulièrement avec votre institution financière pour connaître l’état de vos comptes ou, encore, de procéder sur une base régulière à une évaluation de crédit par le biais d’Équifax ou de TransUnion. Par ailleurs, notez qu’il est possible d’adhérer à un service de surveillance de crédit ou, par le biais de votre banque, d’installer des alertes qui s’activeront dès qu’une opération suspecte s’effectuera sur votre compte. Pour obtenir de plus amples informations relatives au bris de sécurité chez Équifax, consultez le lien suivant.

De nos jours, les cyberattaques peuvent se produire même aux grandes entreprises. À titre d’exemple, ces dernières années, plus d’un milliard de comptes Yahoo ont été piratés. La semaine dernière, 400 clients de la Banque Nationale ont été touchés.

Pour en savoir davantage sur les conséquences et les mesures mises en place, rendez-vous sur le site de Radio-Canada.

Vous avez des questions?

Contactez le bureau Roy Métivier Roberge le plus près de vous