Achetez maintenant, payez plus tard!

achetez maintenant, payez plus tard

10 Jan Achetez maintenant, payez plus tard!

Vous êtes tombé amoureux du nouveau sofa dont la publicité est passée à la télévision ? Ça tombe bien: vous aviez planifié changer de décor ! Et, même si vous n’avez pas la somme requise pour l’acheter en argent comptant, le commerçant vous offre des facilités de paiement dans les termes:  « achetez maintenant et payez plus tard ». Ce type de vente est ce qu’on appelle une « vente à tempérament ».

Qu’est-ce que la vente à tempérament?

Il s’agit d’un contrat de vente à crédit entre un acheteur (vous) et un commerçant. Votre achat est généralement financé par une institution financière à laquelle le commerçant cède le contrat. Dans certains cas, c’est le commerçant lui-même qui finance votre achat. Ce type de contrat engage des frais d’administration, de courtage ou même d’assurance, qui font en sorte que vous payez finalement plus que le prix annoncé. Par exemple, un objet qui coûte 1 000 $, et pour lequel vous faites des versements mensuels de 100 $, vous aura finalement coûté 1 200 $ lorsque vous aurez fini de le payer. Généralement, même lorsque le contrat stipule un taux d’intérêt à 0 %, le prix du bien est ajusté à la hausse, de sorte que vous payez pour les frais d’administration et pour les autres frais mentionnés plus haut. Cela vous amènera à débourser bien plus que quelqu’un qui paiera en argent comptant et qui pourra peut-être bénéficier d’un rabais du marchand.

À qui appartient le bien que vous achetez?

Généralement, le bien que vous vous procurez appartient au commerçant, et ce, jusqu’à ce que vous payiez une portion (ou la totalité) de vos versements. Le contrat peut stipuler que vous paierez cette somme en un seul paiement ou en divers paiements échelonnés dans le temps.

Quels sont vos droits et vos obligations?

Si le marchand ne respecte pas les termes du contrat et ne livre pas la marchandise à la date convenue, vous n’êtes pas dans l’obligation de commencer à honorer vos versements, et ce, jusqu’à ce que la marchandise vous soit livrée.

Si vous vous trouvez en défaut de paiement, le marchand peut exiger soit que le bien lui soit rendu, sans qu’il ait à vous rembourser les versements déjà effectués, soit que la somme restante sur vos versements lui soit payée en une fois. C’est ce qu’on appelle la  « déchéance du terme ».

Le danger des ventes à tempérament

Vous avez l’habitude de faire les achats à crédit (achat de voiture, ameublement, électroménagers, etc.)? Attention au danger d’accumuler sans calculer. Les montants mensuels qui s’ajoutent à vos dépenses peuvent s’accumuler rapidement. Vous pourriez ainsi vous retrouver avec trop de versements pour votre budget disponible. Le risque de tomber en défaut de paiement devient réel.

Consultez nos conseillers si vous sentez que vos dettes augmentent ou si vous avez besoin de conseils avant de conclure une entente de vente à crédit. Ils pourront vous diriger vers la solution la mieux adaptée selon votre profil financier.

Prenez rendez-vous avec l’un de nos conseillers RMR pour discuter de votre situation

Contactez le bureau RMR le plus près de vous